14/03/2016

"Vivre Ensemble" un dimanche studieux pour le PS d'Ans

vivre ensemble.pngEn conclusion d’un week-end consacré à l’élection du Président de l’Union socialiste communale qui a vu la réélection, à une très large majorité, pour un nouveau mandat de 3 ans de Francy Dupont, les socialistes ansois ont tenu à réfléchir aux défis de la vie en société, rendue difficile dans un contexte économique, social, géopolitique et migratoire complexe.

Pour les éclairer dans cette réflexion deux représentants de l’Université de Liège : Edouard Delruelle, Professeur et Hassan Bousetta, Chargé de Cours.

Après avoir relativisé l’importance numérique du phénomène migratoire actuel comparé à d’autres périodes , comme les migrations dues à la guerre dans l’Ex Yougoslavie p.ex. , Hassan Bousetta a rappelé les questions essentielles que doivent se poser les socialistes et l’objectif qu’ils doivent poursuivre : celui d’émanciper l’ensemble des citoyens en luttant contre toutes les formes d’oppression et d’inégalité.

Plutôt que de céder à la médiatisation des formes de radicalisation qui ne concernent qu’une infime partie de la population d’origine musulmane , il convient d’imaginer l’interculturalité comme une voie d’accès à l’égalité citoyenne.

Pour Edouard Delruelle, dans un monde dérégulé sur les plans : financiers, sociaux, environnementaux, géopolitique, d’œuvrer pour plus d’égalité et de justice sociale.

La difficulté, pour lui, vient du fait que les chantiers de l’intégration sont partagés entre 3 pouvoirs : le Fédéral, pour la politique migratoire ; les Régions pour les politiques d’intégration et les Communautés pour ce qui concerne la problématique de la cohésion sociale.

Par ailleurs, il conviendrait que l’Europe adopte une politique commune basée sur une attitude concertée et une juste répartition des migrants entre les états.

Enfin il prône l’adoption de législations établissant la neutralité de l’Etat, la cohésion socio-culturelle et garantissant un vrai parcours d’intégration.

L’échange de vues avec les militants qui a suivi ces exposées s’est révélé particulièrement intéressant et enrichissant et , comme l’a fait remarquer , en conclusion, le Bourgmestre Stéphane Moreau« porteur d’idées pour une meilleure vie en société à Ans »